Françoise-Elisabeth Lallemand Galerie peintures

Abandon


 Ah! la poésie de la banlieue ,ses marges indéfinies ,ses avenues bucoliques ,ses habitants solidaires ,populaires et engagés,son environnement écologique et durable,sa jeunesse enchantée...
Et bien non ,rien de tout cela .le vieux mythe communisto-démago a fait long feu.

Chez nous ,depuis quelques années et tout particulièrement ces derniers mois ,les jeunes fouteurs de merde sont arrivés à s'implanter durablement dans le hall d'entrée nous obligeant à passer entre deux rangées de ces gaillards bruyants et destructeurs.
Après avoir difficilement combattu contre l'inertie ,la lâcheté ou l'impuissance des pouvoirs publics ,nous avons abandonné le terrain et  détournons les yeux devant le spectacle de leurs trafics en tous genres ,de leur plan de castagne ou de leur vandalisme.Ils ont gagné ,les honnêtes citoyens ont reculé.
Il faut dire que dans le collectif nous n'étions pas très nombreux à organiser la résistance aux vandales .Sur notre tour de 18 étages dont tous les locataires se sont plaints ,il n'y avait  que 8 courageuses  présentes .Et que des femmes !

Quel courage les mecs !Faut dire que eux se consacrent à des tâches plus nobles que de chasser les dealers ,les incendiaires et les destructeurs de notre habitat.


18/02/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres