Françoise-Elisabeth Lallemand Galerie peintures

Politique de l'autruche

Libération relève dans son reportage le caractère anxiogène du reportage de lundi soir sur le trafic de drogue à Tremblay en Gonesse. Arrêtez de faire semblant de découvrir une situation qui n'est que la vérité et peut-être bien en dessous de la vérité!
Mardi matin ,une voiture avait été brûlée au bout de la rue qui serpente au milieu de la cité et en  passant devant , j'ai pensé au syndrome TF1 .J'y ai vu un lien!
Mais ,nous ,depuis longtemps nous subissons la même loi du ghetto.Le constat et la visite de la télévision  à travers les halls et les escaliers de la cité de Tremblay ressemble comme un frère à notre  immeuble . Changez les têtes des habitants ,leurs discours ,leurs détresses ,leurs regards ,leurs façons de se comporter en fermant les yeux ,les explications et les justifications de ce marché . ... car pour ce qui est des dealers cachés dans leurs capuches de Stroumph grincheux ,leur profil est le même chez nous.Dans mes billets ,je le dénonçais déjà. La différence chez nous c'est peut-être le nombre un peu plus réduit de jeunes impliqués dans le trafic mais à part ça ,pas de surprise. Opérations coups de filet avec policiers casqués ,mitraillette au poing , visites impromptues de la tour ,fouilles ,chiens renifleurs ..caillassages...Un petit tour et puis s'en vont. Après un combat de longue haleine et le printemps revenu les jeunes  se sont installés ailleurs,un peu plus loin au centre commercial... mais le va et vient continue parce que les sources d'approvisionnement n'ont pas été éradiquées et que le trafic est juteux...Passez devant eux et vous n'entendrez que les mots argent ,blouson à 700 E , et vous comprendrez le système ! Les familles responsables du trafic de leurs enfants sont toujours là provoquant l'incompréhension et le dégoût des habitants.
Comment peut-on encore continuer de s'étonner de telles violences et de l'état de décomposition des cités très répandu en Seine St Denis ? L'État, les municipalités  et les médias connaissent l'étendue du phénomène drogue et du fonctionnement mafieux des cités .Qui a intérêt à  laisser une telle situation pourrir des pans entiers de la vie des habitants des cités de France  par une politique de l'autruche ?



02/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres