Françoise-Elisabeth Lallemand Galerie peintures

Les caractères de La Bruyère revisités version moderne

Les métamorphoses du crapaud en Prince de Bel air.

 

 

Il y a encore environ 6 ans ,lorsque la bande d'ados ,plus ou moins adultes s'est regroupée dans notre tour en choisissant ce site stratégique pour en faire un bureau permanent de vente ,réception,distribution et consommation de drogues ,le crapaud Stroumpf apparaissait alors comme un être terne.
Sa cagoule grise enfoncée sur les yeux ,adossé dans l'encoignure de la porte d'entrée de l'immeuble ,semblant ne pas y toucher ,il suintait la tristesse ,le malheur et l'ennui.
La mine renfrognée, il observait l'agitation ,les rites ,les alliances se faire et se défaire autour de lui tandis que les volutes épaisses et entêtantes de cannabis envahissaient le hall et les étages.

Entre les rangées de solides gaillards implantés entre le mur et les boites à lettres, il faisait figure de Stroumpf grincheux .

Pendant des années ,pas un mot ,pas un sourire ,pas une lueur de gaieté n'ont émané de ce grand dégingandé.

Petit à petit ,il s'est animé et s'est rapproché du jeune Turc déjà bien ravagé par des années de consommation généreusement offerte ,lequel monté en grade ,après imprégnation puis recadrage à coups de claques et de menaces s'est vu confié le poste d'approvisonneur, de distributeur et de metteur en dépendance des nouveaux.
De la vente,le jeune Turc  est ensuite devenu un membre actif de la communauté très fermée mais lucrative du commerce de la drogue .Et des clients, il n'en manquait pas...
Devenu plus autonome et effacé, les signes de son nouveau statut sont devenus visibles dans les vêtements ,les caddie pleins de la famille et de l'attroupement du groupe autour de lui.

Le crapaud lui n'en perdait pas une miette .

Et c'est ainsi que ,de génération en génération  s'opère l'initiation et que la place laissée vacante par les derniers dealers lui est revenue.

Muni de la même petite sacoche gonflée que les précédentes ,il s'est installé contre-maître des escaliers distribuant avec largesse ,de manière souriante et dédramatisée d'abondantes provisions de shit à des ados en mal d'existence .

La métamorphose physique a suivi :les cheveux sont devenus décolorés ,le vieux sweat et le jogging élimé ont été remplacés par des vêments de qualité ,le visage s'est épanoui ,traversé par un sourire rayonnant et désinvolte
Du shit ,il est passé à la cocaine et approvisionne le pauvre jeune disjoncté qui désormais quittant son nuage de merde verte vient sniffer à même le sol, le contenu de la poudre blanche répandue devant l'ascenseur glauque qui vient de s'échapper du sachet plastique crevé.


Nouveau maître ,nouveaux esclaves de la blanche ;voici dorénavant les visages de l'ascenseur social resté en panne dans les cités de France.

La Bruyère avait été avocat toute sa vie ,c'est dire qu'il connaissait bien l'espèce humaine .



25/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres