Françoise-Elisabeth Lallemand Galerie peintures

Bolos et narvalos.

Dans les banlieues dites sensibles,les jeunes appellent les gens peu fréquentables et les rigolos ,des bolos et des narvalos.Hier soir ,lors des débats concernant les premières estimations l'équipe des bolos et des narvalos d'en-haut niaient la défaite et affirmaient que non tout n'était pas joué!
Les hommes politiques coupés de la vrai France d'en bas ,les sondages et les prévisions électorales avaient annoncé la disparition du Front National du paysage français.Ce que j'avais considéré comme un aveuglement .Le vote extrême et l'abstention record sont la preuve du profond malaise et de la fracture qui secouent le pays.  A vivre avec les exclus ,les angoissés ,les désespérés ,les frustrés et les mécontents ,je savais qu'il y aurait un effet boomerang.
Mon perchoir de béton est un merveilleux laboratoire d'études sociologiques de la société française.
La leçon a été rude et les élections régionales ont sanctionné une équipe de dirigeants avides de richesse ,de pouvoir et de captation de tous les  avantages.
La politique injuste ,sauvage et méprisante,la casse de l'économie et  des avantages sociaux ,l'étalage de la société du bling bling,le retour à la royauté et ses privilèges avec ses"merveilleuses et incroyables,la démocratie détournée et confisquée,l' arrogance insupportable .... la claque est violente mais pour la gauche tout reste à faire .

Les Français ,malgré la déculturation ,le crétinisme médiatique ,la langue de bois et les promesses improbables ont une tradition contestataire et une mémoire historique.C'est rassurant ,ils ne sont pas complètement cons.


15/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres